Polypedates Leucomystax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Polypedates Leucomystax

Message  sydney le Mer 13 Mai - 15:33


24 euros

Habitat Naturel:
Polypedates leucomystax (anciennement Rhacophorus leucomystax) (Gravenhorst, 1829), est un membre de la famille des Rhacophoridae, et un cousin de Racophorus reinwardtii. Comme cette dernière, c'est une grenouille arboricole, crépusculaire et nocturne, vivant dans les forêts humides, denses et tropicales du sud-est asiatique, plus spécifiquement dans une zone allant du Népal à l'île de Java (Indonésie), et de l'est de l'Inde au sud de la Chine, en passant par les Philippines [source].
A l'age adulte, le mâle fait 4-5 cm, et la femelle, sensiblement plus grosse, fait 7 à 8 cm.
La couleur est assez discrète : brune avec différentes variations selon les individus. La livrée peut être unie ou tachetée de brun sombre. Un triangle est plus ou moins visible sur la tête de l'animal en fonctions des individus.
Les cris sont rauques et graves, surtout déclenchés par l'humidité, et réservés au mâle.
Ces animaux sont très vifs et très voraces, de maintenance assez facile, mais a ne pas manipuler dans la mesure du possible, car leurs bonds puissants les rendent vite insaisissables.
Terrarium:
Cette grenouille est de taille relativement modeste, et permet donc un terrarium relativement petit. Pour mon couple, mon bac fait 60 cm de hauteur X 50 cm de façade et 40 cm de profondeur.
Attention, le terrarium doit être assez haut, car nous sommes en présence d'animaux arboricoles, qui doivent pouvoir se déplacer dans le sens de la hauteur.
Le besoin de plantes, de branches ou de racines pour grimper, est impératif. Il faut également, si on souhaite une reproduction, des feuilles larges pour pondre au dessus de l'eau. Les grenouilles ressortent alors bien sur le vert des feuilles. Cette visibilité explique que quand elles en ressentent le besoin, les leucomystax se cachent surtout sur le sol ou sur les zones sombres du décor, plus que dans les feuillages.
L'hygrométrie doit être au moins de 70 à 80%. En d'autre terme, le terrarium doit être humide sans être détrempé. Des aspersions régulières d'eau visent à rappeler les pluies du milieu naturel, et surtout à maintenir l'humidité. Les leucomystax viennent en effet d'un milieu forestier humide. Un air trop sec les affaiblira.
Les animaux ne se baignent pas dans le bassin, ou très rarement, mais cela aide à maintenir l'humidité, et surtout c'est indispensable pour la reproduction. On peut enterrer un plat en verre, ou coller en travers du terrarium une plaque de verre que l'on siliconera avec un silicone pour aquarium (donc non toxique pour les animaux).
Pour éviter que la terre soit détrempée, il est conseillé de mettre un drain au fond de la partie terrestre, en dessous de la terre : 3 cm de gravier, de pouzzolane ou de billes d'argiles expansées (plus légères, disponibles en jardineries) feront l'affaire.
La méthode du substrat naturel est évidemment beaucoup plus esthétique, mais peut compliquer quelque peu l'entretien.
Le couvercle du terrarium doit comprendre une aération. En effet, l'humidité d'un tel terrarium est assez forte. A défaut d'aération, tout sera toujours humide, et les vitres toujours embuées. L'air stagnant et humide risque de favoriser les problèmes bactériens.
ATTENTION AUX EVASIONS, les grenouilles arboricoles en sont des spécialistes.
Température:
Pour maintenir le terrarium à la bonne température pendant le jour, on peut utiliser :
* Des spots halogènes qui seront placés à l'extérieur de l'enceinte. Ils produiront à la fois la lumière et la chaleur nécessaire.
* On peut aussi utiliser un câble ou une plaque chauffante placé sous le substrat ou sur un ou plusieurs coté du terrarium (dans ce cas : collé à l'extérieur sur les parois).
* On peut enfin utiliser un système mixte, combinant les 2 systèmes.
Attention : les leucomystax étant arboricoles ont besoin que l'air du terrarium soit à la bonne température, et pas seulement le sol ou un coté. C'est un point à bien vérifier quand on contrôle les températures.
Eclairage:
Bien que crépusculaires et nocturnes, les leucomystax, et plus encore leur végétation, réclament un éclairage journalier. Celui-ci peut être naturel ou artificiel, mais dans tous les cas il ne devrait pas excéder 12 heures (durée moyenne des journées au niveau de l'équateur).
Nourriture:
Tout ce qui bouge et qui est à la taille de la bouche sera accepté : blattes, grillons, criquets, vers de farine, teignes de cire, mouches, tebos, papillons, vers de terre.
Les insectes peuvent se trouver dans son jardin (mieux vaut alors les laver s'il y a des risques de pesticides), en animalerie, en magasin de pêche.
Attention aux abus d'animaux trop chitineux (la chitine est la carapace des insectes), comme les cloportes ou les vers de farine. La chitine n'est pas très bien digérée.
Une variété maximale est idéale pour éviter les carences.
Les jeunes nécessitent des soins différents :
* Cas des têtards : ils sont omnivores et se nourrissent d'aliment en paillettes, pour poissons d'aquarium, mais aussi de leurs congénères morts, de bouts d'élodée (la plante aquatique que j'avais mis dans leur aquarium), et même de steak haché cru.
* Cas des grenouillettes : comme les adultes elles mangent des insectes vivants, mais de petite taille. On peut essayer les collemboles, les grillons tout juste éclos (micro-grillons) et les drosophiles (Drosophila melanogaster). Personnellement, je les aient élevés à la drosophile.
Reproduction:
Le dimorphisme sexuel est important en terme de taille, puisque la femelle est beaucoup plus grosse que le mâle. Les couleurs sont par contre similaires. D'après mes observations, les mâles semblent avoir une livrée plus unie que les femelles, qui sont plus tachetées.
Les animaux doivent être abondement nourris dans les semaines précédant la période de reproduction. Il s'agit en particulier d'aider à la maturation des ovaires de la femelle.
Lorsque le couple est prêt, le mâle chante et attire la femelle. Le couple se positionne la nuit sur un point au-dessus de l'eau. Il s'agit normalement des feuilles d'une plante.
Il faut donc qu'il y ait une mare dans le terrarium, surplombée par des plantes pouvant supporter le poids de 2 grenouilles.
Il y a amplexus, puis la femelle forme un nid d'écume sur une feuille au-dessus de l'eau (voir photo plus haut), dans lequel elle pond les oeufs. Il faut bien brumiser le nid, pour que les oeufs restent humides. Dès que les têtards commencent à éclore, ce qui prend une quinzaine de jour, il faut augmenter les brumisations du nid, qui "fond" alors, et libère les jeunes têtards, qui tombent dans l'eau.
Ceux ci possèdent encore une partie du vitellus qui leurs permet de se nourrir pendant la première phase de formation de leur système digestif. Cette phase dure environs 3 jours, et les têtards ne mangent donc pas pendant cette durée. Passés ces trois jours les têtards passent tout leurs temps a chercher a manger (voir le chapitre "nourriture" du présent article).
On peut alors collecter les têtards et les placer dans un aquarium dédié.
avatar
sydney

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 02/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum